Air Sexe
Érotisme

Comment démarrer dans le BDSM 

Peu de choses dans la vie sont aussi mal comprises que le BDSM. La pratique sexuelle est souvent accusée d’être physiquement ou mentalement nocive, quelque chose que seuls ceux qui l’aiment, ou des personnes anormalement perverses embrassent.

Mais, il est important que les débutants comprennent que ce n’est en fait rien de tout cela. Ainsi, si vous vous demandez comment commencer le BDSM, alors continuez la lecture de cet article.

Renseignez-vous

En plus d’être souvent inexactes, les représentations du BDSM que vous avez vues dans un film ne fonctionneront probablement pas pour vous (elles ont tendance à être un peu extrêmes).

Il est souvent recommandé de lire des articles ou informations en ligne sur le BDSM, ou de suivre un cours pour en savoir plus sur les mouvements et les scénarios que vous pouvez mettre en pratique avec votre partenaire.

Mais, pour mieux comprendre ce que signifie le BDSM, voici une introduction rapide sur quelques catégories de pratique.

Bondage et discipline 

Le bondage est une forme de jeu sexuel qui met l’accent sur la retenue. Le fait qu’une autre personne contrôle votre plaisir est essentiel ici, et cela peut impliquer des accessoires tels que des menottes, des cordes, des bandeaux ou une gamme de contraintes. La discipline, quant à elle, est la pratique consistant à entraîner un soumis à obéir, à suivre des règles ou à accomplir certains actes.

Domination et soumission 

La domination et la soumission se décrivent comme une pratique dans laquelle l’un des partenaires exerce un contrôle (domination) sur son vis-à-vis qui, en retour, s’abandonne et se laisse faire (soumission). La domination et la soumission peuvent être émotionnelles, physiques ou les deux, et la dynamique peut se jouer dans des actes sexuels ou par des actes de contrôle, des actes de service.

Sadisme et masochisme 

Les actes de sadisme et de masochisme sont accomplis par des personnes qui tirent plaisir de la douleur. Le sadique aime infliger de la douleur à quelqu’un d’autre, tandis que le masochiste aime recevoir de la douleur.

Parlez-en avec votre partenaire

Asseyez-vous avec votre partenaire et discutez honnêtement de vos désirs, de ce qui vous excite et de vos limites. Parce que le BDSM implique généralement de renoncer au contrôle, la confiance et la communication sont primordiales.

Il est extrêmement important que vous soyez aussi précis que possible avec votre partenaire sur ce que vous voulez et ne voulez pas.

À partir de là, vous serez tous les deux en mesure de mieux négocier le consentement et d’identifier vos limites pour vous assurer que vous êtes à l’aise tout au long du processus.

Articles Similaires

La domination féminine de plus en plus populaire

4nJZbYeKof79

Envie d’un plan BDSM maintenant ?

ADcE8RGW88Tz

A la recherche d’une dominatrice vicieuse en France ?

4nJZbYeKof79